Actions poêles à pellets du 30/8 au 15/10/2017

Nous vous l'annonçons en primeur : Test Achats va lancer fin du mois d'août une action promotionnelle qui vous permettra d'acquérir votre poêle à pellets en bénéficiant d'une belle réduction.

Outre l'aspect économique, ces poêles ont été testés et répondent largement aux critères de qualité établis par Test Achats.

Ouvrez l'oeil et rendez-vous le 30 août prochain! ;-)

7 Replies

  • Bonjour,
    Cet achat groupé est-il toujours prévu?
  • In reply to Francis Stinglhamber:

    Bonjour Francis,

    Oui, l'action a commencé hier et se terminera le 15 octobre.

    Toutes les infos sur le site via ce lien  

    Bonne journée

    Albine

  • Bonjour, la capacité de chauffe en m3 pour le poêle Stûv est de combien svp, merci
  • Bonjour,

    Je reçois ce jour par email une information concernant votre action poêles à pellets.

    Dans votre argumentaire d'accompagnement de l'annonce, vous mentionnez une série d'arguments critiquables voire erronés à mon sens:
    - l'aspect économique: si vous mentionnez que les pellets sont un combustible bon marché, vous ne mentionnez nullement les différences de prix entre le mazout et les pellets dans la seule unité de comparaison possible qui serait par exemple: le prix du combustible par unité d'énergie libérée lors de la combustion (en Euro/kWh ou Euro/MJ). D'autre part, vous ne mentionnez pas l'investissement ainsi que le retour sur investissement du poêle à pellets complémentaire recommandés par vous. Enfin, le vecteur énergétique gaz n'est jamais mentionné à titre de comparaison;
    - l'aspect rendement: lorsque l'on compare différents vecteurs énergétiques, il est très important de mentionner le rendement du système de chauffage choisis: à notre connaissance, les poêles à pellets offrent des rendements nettement inférieurs aux chaudières à condensation gaz ou mazout; et
    - l'aspect environnemental; il faut savoir que la combustion d'un unité calorifique de pellets (kWh ou MJ) émet un peu plus de CO2 (78 gCO2 par MJ) que la même unité calorifique de mazout (69 gCO2 par MJ) lors de sa combustion. Le gaz naturel lui émet de l'ordre de 50 gCO2 par MJ brulés dans la chaudière. Étant donné le rendement défavorable du poêle à pellets (voir point précédent), le poêle à pellets est de loin le système de chauffage qui émettra le plus de CO2 par unité d'énergie utile libérée dans le circuit de chauffage. Ces données sont liées à la composition chimique du combustible utilisé.

    Cordialement,

    Marc Mostade
    Managing Directeur
    MCE sprl
    13, rue Wiertz
    4000 Liège
    +475/746378
  • In reply to MARC MOSTADE:

    Bonjour,

    Tout d'abord merci pour vos contributions détaillées, cela donne de l'intérêt à la discussion et au débat sur ces questions.

    En réalité, si je peux résumer les éléments à même de clarifier le raisonnement tenu ici :
    Nous utilisons le PCI du pellet courant disponible sur le marché qui est de 4,9 kwh/kg de pellet.
    Nous en tirons du coup le prix.
    Ce qui influence surtout positivement le prix global du chauffage avec un poêle à pellets n'est pas tant le recours au pellet mais bien le fait que si on part du principe que l'appareil se trouve dans le séjour, il peut permettre la mise à l'arrêt du système de chauffage central pour une période plus longue.
    Hors, c'est justement là ou la différence de rendement globale devient intérressante.
    Comme vous le mentionniez très justement, le rendement de poêle à pellets même très performants (90%) n'atteignent pas le rendement des chaudières à condensation utilisant le gaz par exemple ou le rendement dépasse les 100%.

    Cependant, l'importante précision réside ici dans le fait que ces rendements sont des rendements de combustion et pas des rendements globaux.
    Hors une installation de chauffage central de part son architecture subit plus de pertes qu'un poêle puisqu'il y a les pertes à l'arrêt et les pertes de distribution dans les tuyaux vers les radiateurs.

    C'est cette différence de rendement global qui permet de faire pencher la balance en faveur du pellet, du moins pendant l'intersaison de façon très marquée et pendant la période hivernale si on se permet d'augmenter légèrement la température de consigne dans le séjour.

    C'est en suivant ce raisonnement que nous avons effectué nos calculs.

    Concernant le point de vue environnemental, effectivement vos chiffres sont excellents et mettent en lumière que pour une même quantité d'énergie brûlée dans l'appareil, le bois dégage plus de CO2 que les autres ressources. Il faudrait corriger ces chiffres en prenant en compte le point de rendement fonction de ce que je viens de citer ci-dessus, ce qui réduirait sensiblement l'écart et, enfin, rappelons que les pellets labellisés, proviennent d'arbres replantés et le CO2 sera donc recapté. Ceci réduit encore considérablement l'impact CO2 que vous mentionniez puisqu'avec du mazout ou du gaz, il n'y a aucune compensation incluse dans l'exploitation de cette source d'énergie.

    Vos suggestions et remarques complémentaires sont les bienvenues.

    Bien à vous,

    Philippe.
  • In reply to CHRISTINE BACQ:

    Bonjour,

    La capacité de chauffe du Stûv P-10 varie en fonction du type d’utilisation et des caractéristiques du volume à chauffer.
    Si vous utilisez le poêle comme chauffage principal, et que le volume est moyennement bien isolé (construction jusqu’aux années 2000), il chauffera 85 à 100m² => 210 à 250m³.
    En chauffage principal dans une maison bien isolée voire basse énergie, il chauffera 130 à 220 m² => 320 à 550m³.
    N'hésitez pas à demander la visite d'un distributeur agréé Stûv, il pourra répondre à vos questions avec plus de précision.

    Bonne journée
    Mathieu
Connexe